La Transe Thérapeutique

[Texte de Didier Bressan]
« La transe émerge d'un son du tambour, d'une musique, d'une respiration, d'un mouvement répétitif. L'énergie explose et emporte, jusqu'à révéler les plus profondes barrières, repoussant toujours un peu plus les limites du lâcher-prise. La personne va rencontrer ce qu'elle a besoin de rencontrer car la nécessité dans cette thérapie devient progressivement un guide. Le bien-être qui s'ensuit provient non seulement de la décharge énergétique mais d'un contact profond avec l'impulse de vie. Cet état modifié de conscience est en quelque sorte vide de « Moi » pour quelques fractions de secondes, donnant accès au clair obscur d'un au-delà, et à certaines visions. »
Barbara Schasseur, extrait de son livre « La boulimie ».

Depuis des temps très anciens, la transe est pratiquée dans des buts de revitalisation, de guérison et d’harmonisation, lors de cérémonie en groupe. Elle fait parler la vie et l’extase, ainsi elle devient une initiation. La transe est une voie spirituelle de transcendance ouverte au chercheur qui sommeille en nous. Elle n’appartient à personne ni à aucune religion, elle est tout simplement un don de la nature.

Le phénomène en lui-même est très mystérieux et les préjugés religieux, culturels, et même scientifiques, ne facilitent pas notre approche. On la retrouve encore aujourd’hui dans tous les pays où a perduré quelque chose des anciens cultes liés à la nature, comme par exemple aux Indes, en Afrique, en Amérique du Sud, en Australie, en Sibérie. Ainsi elle nous ramène à un temps d’avant où la nature était tout, à la fois loi et destinée. Pratiquer la transe veut dire oser la vie dans toute sa puissante splendeur mais aussi oser le dépouillement où nous entraîne inexorablement le lâcher prise. L’amener au monde de la psychothérapie nous amène à remettre en question certains concepts et redonner au corps et à la nature de l’instinct une place de régénération et de libération.

La transe thérapeutique propose de retrouver ce processus naturel, en toute confiance, dans le cadre posé par le rituel de descente corporelle et le cercle de paroles. La transe thérapeutique est une pratique psychocorporelle qui peut être une expérience unique ou le début d'une exploration de la connaissance de Soi et d’une « transe-formation ». Pour les personnes engagées dans un travail psychothérapeutique en individuel et/ou en groupe, cette expérience peut être vécue comme un prolongement du travail sur soi.

La transe thérapeutique est une transe « active », sans perte de conscience, au contraire, la conscience s’expanse tout en restant incarnée dans le corps. C'est un mélange unique de respiration, de mouvements rythmés (de libre expression corporelle) sur des musiques spécifiques et de l'utilisation d'un bandeau sur les yeux. Plongés à l'intérieur de nous-mêmes, nous perdons nos repères spatio-temporels. En nous laissant porter par le rythme, et en lâchant progressivement nos idées fixes et nos tensions corporelles, nous pouvons laisser notre âme, ou notre Soi, nous inspirer et nous « transe-former ».

Le partage en groupe permet d’intégrer par la parole la richesse de l’expérience de la transe et d’accueillir les états émotionnels enfouis qui sont dé-voilés. Les peurs ancestrales « du noir », des blessures anciennes de l’âme peuvent être libérées et guéries. Ainsi, de nouvelles ressources, de nouveaux accords prennent place.


L'Atelier du Sens propose régulièrement des soirées
intégrant la
Transe Thérapeutique

En savoir plus, cliquer ICI

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !