Didier Bressan - Psychopraticien Certifié®, titulaire du Certificat Européen de Psychothérapie (CEP) - Consultations sur rendez-vous à Nice et en Centre-Alsace - Pour me contacter, cliquez ICI

Psychothérapie psychocorporelle

Historique

L'approche verbale de la psychanalyse met le corps entre parenthèses, même si certains des disciples de Freud, très controversés à leur époque, en avaient perçu l'importance : Reich, Groddeck, Otto Rank... Il faudra attendre les années soixante, les prémices de la grande vague hippie et de la libération sexuelle pour qu'aux Etats-Unis, des petits groupes de psychothérapeutes décident de se démarquer, d’une part de la psychanalyse freudienne, d’autre part de la psychologie béhavioriste, trop portée sur l'étude du comportement. C'est sur la côte Ouest, notamment à Essalen, que les pionniers jettent les bases des nouvelles thérapies psychocorporelles. Ils sont un certain nombre à renouer avec les fondements biologiques de la vie et le plaisir d'exister dans son corps. Alexander Lowen développe ainsi la bioénergie, Fritz Perls la Gestalt, tandis qu’Arthur Janov invente la thérapie du cri primal et Ida Rolf, le rolfing, un massage psychologique.

Méthode

Le tout est supérieur à l’ensemble des parties… Cette petite phrase aujourd’hui célèbre est le générique de toutes les thérapies dites "holistiques" (du grec holos, le « tout »), dont la Gestalt fait partie. Son principe : si vous négligez un seul élément de votre vie, de votre comportement, de votre passé, de votre psychisme ou de votre corps, vous ne pouvez aboutir au mieux-être et à la guérison.

Pour y parvenir, il faut donc découvrir sa propre unité, sa propre structure interne et avoir une vision d’ensemble de soi-même. C’est ce que le psychanalyste allemand Fritz Perls a résumé par "Gestalt", du verbe gestalten, « mettre en forme, donner une structure signifiante ». Autrement dit, dans cette méthode, chaque élément travaillé – par exemple, la façon dont on s’exprime face à autrui – est toujours replacé dans son contexte global, mis en relation avec les autres éléments de notre personnalité. Le but : reprendre contact avec soi-même.

La Gestalt fait partie de la famille des thérapies psychocorporelles mais utilise souvent le jeu, la mise en scène des difficultés. Cet aspect ludique permet de comprendre l’origine de nos difficultés et d’expérimenter des pistes de solutions nouvelles. Elle se pratique dans des contextes et avec des objectifs très divers : en psychothérapie individuelle, en couple, en famille, en groupe, en entreprise.

Pour en savoir plus sur les concepts de la gestalt-thérapie, c'est ICI

Les 5 dimensions de la méthode

Dans son projet holistique d’approche thérapeutique, la méthode psychocorporelle prend en compte :

Mandala Monde Contenporain

1. Les concepts de la psychologie des profondeurs, développés par de C.G Jung
et plus particulièrement :
    l'inconscient collectif et les archétypes qui le constituent (l'Animus et l'Anima, l'Ombre, le Soi...)
    le postulat de la réalité de l'âme et de l'invisible
    le processus d'individuation
    la souffrance psychique dans la perspective de la psychologie dynamique jungienne qui ne la réduit pas à une pathologie mais la considère comme un passage nécessaire dans le processus d'individuation de l'être humain
    la dimension restauratrice de l'expression artistique

2. Les concepts de la Gestalt-thérapie développés par Fritz Perls
    La notion de l'importance de la relation dans le moment présent ici et maintenant
    L'expression artistique et la créativité à travers lesquelles le sujet peut exprimer une part de lui-même souvent inconnue et ignorée

3. Le corps énergétique et concepts de cuirasse musculaire et caractérielle initiés par Wilhelm Reich

4. Le corps, mémoire vivante du vécu et de l’héritage familiale

5. Les traditions chamaniques, l'importance du lien avec la nature et le corps

Applications thérapeutiques

D'une façon qui lui est propre, la psychothérapie psychocorporelle poursuit le même but que la plupart des psychothérapies : aider la personne à se libérer des forces inconscientes qui l'empêchent de mener sa vie comme elle le souhaite et qui nuisent à son bonheur. Cette approche de la psychothérapie vise à aider les individus à prendre conscience d'eux-mêmes dans leur corps et à leur donner les moyens de changer – qu'il s'agisse de leur corps, de leurs sentiments ou de leurs pensées.

La psychothérapie psychocorporelle peut amener à plus de réceptivité, d'affirmation et d'harmonie. Elle s'adresse plus particulièrement aux personnes qui se sentent prêtes à plonger avec intensité dans une thérapie qui les engagera dans tous les aspects d’eux-mêmes, tout en respectant leur harmonie globale. Elle est appropriée pour quiconque aspire à améliorer sa qualité de vie et à ne plus être soumis à de multiples tensions.

Cette technique n'est cependant pas indiquée chez des sujets présentant des troubles mentaux graves.

7 votes. Moyenne 5.00 sur 5.