Le métier de Psychopraticien Certifié®

Que signifie ce titre ?

Le titre de « Psychothérapeute » ayant été pour une large part vidé de son contenu fondamental par le décret n° 2010-534 du 20 mai 2010, celui-ci ne présente plus aujourd’hui l’ensemble des garanties de compétence qui ont fait son succès.
L’ensemble des syndicats et fédérations représentatifs de la profession (FF2P, AFFOP, SNPPsy, Psy’G, Psy en Mouvement) se sont donc entendus sur un nouveau titre :
Psychopraticien Certifié®

Ce nouveau titre garantit une formation complète à la psychothérapie incluant :
• une psychothérapie personnelle approfondie ;
• une formation théorique, méthodologique et pratique à une méthode de psychothérapie, validée scientifiquement ;
• une formation en psychopathologie clinique ;
• une supervision permanente tout au long de la pratique professionnelle ;
• un engagement à se conformer à la charte déontologique de la profession ;
• une accréditation par une commission nationale de pairs.

Que garantit le Certificat Européen de Psychothérapie (CEP) ?

L’Association Européenne de Psychothérapie (EAP) a été fondée à Vienne, en Autriche, en 1991. Elle rassemble environ 200 organisations de 41 pays d’Europe, représentant 120 000 psychothérapeutes professionnels qualifiés.

L’EAP est une organisation à but non lucratif qui vise à réunir en une association commune les organisations de psychothérapie et les psychopraticiens individuels de différentes orientations, sur la base de la Déclaration de Strasbourg sur la Psychothérapie de 1990.
Elle a comme unique représentant en France la Fédération Française de Psychothérapie et Psychanalyse (FF2P), créée en 1995, qui regroupe aujourd’hui plus de 60 organismes de psychothérapie (instituts et écoles de formation, associations professionnelles...). L’IFCC est l’un de ces organismes.
L’EAP a mis en place, lors du Congrès de Rome en 1997, le Certificat Européen de Psychothérapie (CEP) visant à harmoniser les niveaux de formation entre les différents pays d’Europe, en l’absence de règlementations nationales dans la plupart d’entre eux.
Ce certificat doit favoriser l’échange de professionnels entre les pays et, à ce titre, il est encouragé par la Commission Européenne de Bruxelles, « le gouvernement européen ».

Le CEP instaure et garantie un niveau de formation élevé, comparable d’un pays à l’autre, incluant :
une psychothérapie personnelle approfondie
une formation initiale en sciences humaines ou équivalent (niveau Bac +3)
une formation de 4 ans dans une méthode de psychothérapie, validée selon des normes européennes
une formation en psychopathologie.

À ce jour, 706 CEP ont été accordés en France par l'intermédiaire de la FF2P (5695 CEP en Europe) à des psychothérapeutes anciens et chevronnés et à d’anciens élèves d’instituts agréés EAPTI, répondant à des critères précis de qualification.

Domaines d'intervention du Psychopraticien Certifié®

Le Psychopraticien Certifié® titulaire du CEP est un professionnel expérimenté la relation d’aide dans le champ de la psychothérapie, utilisant obligatoirement une méthode spécifique.
Son accompagnement tend à soulager les souffrances, les angoisses et les crises des individus.
Il s’appuie sur une méthode de psychothérapie spécifique (Intégration Posturale Psychothérapeutique, analyse transactionnelle, sophrothérapie, approche centrée sur la personne, etc.) qu’il a lui-même expérimenté, et sur sa propre psychothérapie effectuée dans la méthode à laquelle il a été formé.
Ces facteurs, conjugués à un travail de supervision obligatoire garantissent le professionnalisme et l’éthique du Psychopraticien Certifié
®, et la référence à une méthode psychothérapique reconnue et codifiée par la FF2P et l’EAP constitue sa particularité professionnelle.

Le Psychopraticien Certifié
® intervient dans les domaines suivants :
- les problématiques sociales : personnes victimes de racisme, de violence, de harcèlement, soumises à une addiction...
- les problématiques relationnelles : confiance, affirmation et estime de soi, relation à l’autre, conflit...
- les troubles réactionnels à un évènement de vie : épuisement au travail, burn-out, rupture, chômage, divorce, deuil...
- les troubles de l’adaptation : sociaux, familiaux, professionnels...

Il peut répondre à la demande d’un professionnel de santé (psychiatre, médecin généraliste, psychologue), qui lui adresse des patients souffrant de troubles psychopathologiques qui peuvent bénéficier de la méthode thérapeutique qu’il pratique.
Ses connaissances en psychopathologie lui permettent de repérer d’éventuels troubles psychiques, d’adapter son accompagnement et si nécessaire d’orienter à son tour vers des spécialistes de la santé mentale.
Il repère les problématiques qui figent, entravent le mouvement de vie et créent de la souffrance, du dysfonctionnement voire de la maladie.
En appliquant les outils de sa méthode il va permettre à la personne de remobiliser ses ressources et d’aller vers une plus grande autonomie psychique.

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.